Logo Office de Tourisme de Colmar

Menu
Menu

thumb Martin Schongauerla gloire des peintres

 

Martin Schongauer (v.1450-1491) naît à Colmar d’un père orfèvre qui avait acheté le droit de bourgeoisie en 1445. Après une formation itinérante avec un passage probable en Flandres, Schongauer revient à Colmar où il exécute plusieurs de ses œuvres majeures. Il acquiert notamment la maison « zum Schwan » pour y installer son atelier en 1477.

S’il demeure un peintre reconnu, à l’image de son chef-d’œuvre qu’est la Vierge au buisson de roses (1473, visible à l'église des Dominicains), du retable d’Orlier ou de celui des Dominicains (tous les deux conservés au musée d'Unterlinden), c’est cependant au travers de la gravure qu’il se fait le plus remarquer par ses contemporains. Véritables références en Occident, ses gravures inspirèrent toute une génération d’artiste et l’on raconte que Michel-Ange fit une copie de celle représentant une tentation de Saint-Antoine. Cent-seize gravures sont parvenues jusqu’à nous, la plupart signées du monogramme MS et exposées au musée d'Unterlinden.

Il décède le 2 février 1491 de la peste à Breisach où il travaillait à la réalisation d’une fresque du Jugement dernier. Sa ville natale lui rendit hommage de plusieurs manières, notamment par le biais d’une fontaine réalisée en 1860 par Auguste Bartholdi et installée dans le jardin du cloitre d’Unterlinden. Après le démembrement de la fontaine en 1958, les figures sculptées sont déposées au musée Bartholdi. La statue en grès de Martin Schongauer est réinstallée en 1991 devant le chœur de la chapelle d’Unterlinden.

Aller au haut