Logo Office de Tourisme de Colmar
Menu
Menu

liberation de ColmarLe 2 février 1945 est une date essentielle dans l´histoire de la ville. La plus importante du XXe siècle.

Pour les Colmariens, elle marque la fin de la guerre, même si celle-ci n´est pas tout à fait achevée.

La bataille de la poche de Colmar aura été la dernière sur le sol français. Entre la libération de Strasbourg et celle de Colmar, il s´est passé trois mois. Ce qui est énorme et montre que les Allemands se sont défendus avec l´énergie du désespoir avant de s´effondrer et d´abandonner le territoire français.Tout devait pourtant aller très vite. En novembre 1944, la 1re Armée Française, commandée par le général de Lattre de Tassigny, déclenche une offensive cinglante dans le sud de l´Alsace. Elle bouscule le front allemand, conquiert Belfort et pousse jusqu´au Rhin en libérant Mulhouse, le 21 novembre. Deux jours plus tard, la 2e D.B. de Leclerc, au terme d´une épopée qui prit naissance au Tchad, à Koufra, libère Strasbourg. La libération définitive de l´Alsace n´est alors qu´une question de jours, voire d´heures. Déjà à Colmar, les autorités nazies, prises de panique, prennent la fuite.

Les Colmariens s´apprêtent à fêter leur libération. Ils pensent qu´elle sera imminente.C´est alors que des atermoiements au sein de l´armée américaine, puis la décision du Général de Lattre de stopper son offensive en plaine d´Alsace et de mettre la 5e D.B. en réserve d´armée vont provoquer une réaction allemande. L´opération Nordwind est déclenchée le 1er janvier 1945 dans le nord de l´Alsace. Elle s´inscrit dans une contre-offensive plus vaste des Allemands qui ont repris l´initiative dans les Ardennes depuis le 16 décembre 1944.En Haute Alsace, les troupes françaises sont arrêtées au nord de Mulhouse et au sud de Ribeauvillé et de Riquewihr depuis le mois de décembre.

liberation de Colmar2Le 22 janvier 1945, malgré le froid et la neige, le général de Lattre lance une offensive en tenaille pour libérer Colmar et atteindre le Rhin à Brisach. Colmar est contournée par le nord et par l´ouest. Dans la nuit du 1er au 2 février, une manœuvre hardie du général Schlesser permet d´atteindre Colmar et de libérer la ville.La bataille de la poche de Colmar se prolongera jusqu´au 9 février. Elle aura duré vingt et un jours. Intervenant au plus mauvais moment, compte tenu des conditions climatiques, cette bataille, qui a réuni des troupes françaises et américaines, laisse un bilan particulièrement lourd. Le 6e groupe d´armées estima le nombre de pertes à plus de 8 000 pour les Américains et à environ 16 000 pour les Français.La 19e armée allemande, commandée par le général Raspe, comptabilisa plus de 20 000 pertes, auxquelles il faut ajouter environ 16 000 prisonniers !

Pour plus d'informations, vous pouvez visiter le musée mémorial des combats de la poche de Colmar située à Turckheim : http://musee.turckheim-alsace.com/

 Plus d'informations sur la page wikipédia de l'événement : https://fr.wikipedia.org/wiki/Poche_de_Colmar

Colmariens célèbres

Aller au haut