Logo Office de Tourisme de Colmar
Menu
Menu

Exposition : 2013, fin de la préhistoire - Bernard Latuner

Ajouter à mon calendrier Europe/Paris Exposition : 2013, fin de la préhistoire - Bernard Latuner

Artiste engagé et protéiforme, il propose une exposition ambitieuse, déroutante et monumentale. Elle questionne l’Humanité et son rapport à la Nature, à son environnement, à son progrès… Mais ce rapport concourt-il vraiment à SON progrès… ou à SA perte ?

Ces questions sont éminemment contemporaines de plus en plus présentes dans les média, faisant encore l’objet de débats enflammés et de controverses discutables. Bernard Latuner nous pose d’abord en spectateur, en effet l’affiche et le carton d’invitation semblent tout droit sortis d’un film, une sorte de western, une sorte d’épilogue du cowboy solitaire devant lequel sa route s’ouvre, au soleil couchant, au milieu des grands espaces… Mais ce côté bucolique n’est-il pas  qu’un leurre, qu’une méprise ?

Une fois sur place, Bernard Latuner nous impose un face à face beaucoup plus direct, plus brut. La catastrophe est palpable, visible, nous sommes invités à déambuler dans une scène de crime… La victime semble physiquement absente… Quel est le coupable ? Et pourtant, petit à petit, plus nous progressons, plus nous prenons conscience qu’elle et lui sont bel et bien là, leurs portraits sont partout présents. Nous voyons leur pouls, nous sommes rendus à notre propre chevet. Il n’est cependant pas question ici de leçon à donner ou de pessimisme entendu mais plutôt de poser des constats, de susciter la réflexion, d’inviter à nous positionner en questionnant des choix de route à suivre.

La victime et le coupable sont les mêmes. A l’heure où des hommes sont prêts à tuer un rhinocéros dans un zoo pour prélever sa corne, à l’heure où de nouveaux continents de plastiques se développent au milieu de l’Atlantique, à l’heure où du réchauffement climatique entraînant la disparition de nombreuses espèces animales et végétales, Bernard Latuner, avec intelligence, sensibilité et une certaine malice, met en évidence, ici, les grandes questions auxquelles nos sociétés et l’ensemble de l’Humanité sont et seront de plus en plus confrontés pour envisager leur avenir.

Colmar artsplastiques@ville-colmar.com

Artiste engagé et protéiforme, il propose une exposition ambitieuse, déroutante et monumentale. Elle questionne l’Humanité et son rapport à la Nature, à son environnement, à son progrès… Mais ce rapport concourt-il vraiment à SON progrès… ou à SA perte ?

Ces questions sont éminemment contemporaines de plus en plus présentes dans les média, faisant encore l’objet de débats enflammés et de controverses discutables. Bernard Latuner nous pose d’abord en spectateur, en effet l’affiche et le carton d’invitation semblent tout droit sortis d’un film, une sorte de western, une sorte d’épilogue du cowboy solitaire devant lequel sa route s’ouvre, au soleil couchant, au milieu des grands espaces… Mais ce côté bucolique n’est-il pas  qu’un leurre, qu’une méprise ?

Une fois sur place, Bernard Latuner nous impose un face à face beaucoup plus direct, plus brut. La catastrophe est palpable, visible, nous sommes invités à déambuler dans une scène de crime… La victime semble physiquement absente… Quel est le coupable ? Et pourtant, petit à petit, plus nous progressons, plus nous prenons conscience qu’elle et lui sont bel et bien là, leurs portraits sont partout présents. Nous voyons leur pouls, nous sommes rendus à notre propre chevet. Il n’est cependant pas question ici de leçon à donner ou de pessimisme entendu mais plutôt de poser des constats, de susciter la réflexion, d’inviter à nous positionner en questionnant des choix de route à suivre.

La victime et le coupable sont les mêmes. A l’heure où des hommes sont prêts à tuer un rhinocéros dans un zoo pour prélever sa corne, à l’heure où de nouveaux continents de plastiques se développent au milieu de l’Atlantique, à l’heure où du réchauffement climatique entraînant la disparition de nombreuses espèces animales et végétales, Bernard Latuner, avec intelligence, sensibilité et une certaine malice, met en évidence, ici, les grandes questions auxquelles nos sociétés et l’ensemble de l’Humanité sont et seront de plus en plus confrontés pour envisager leur avenir.

Type d'événement
Exposition
Lieu de la manifestation/de départ
Espace d'art contemporain André Malraux
Tarif
Gratuit €
Galerie photo
Localisation
Aller au haut