thumb Plan colmar braun hogenberg II 36 3 b

823 Première mention du domaine carolingien de « Columbarium » dans une charte de l’empereur Louis Le Pieux

1226 Colmar apparaît dans un texte comme une ville à part entière (civitatis).

1278 Charte de franchise octroyée à la ville par Rodolphe de Habsbourg.

1354 Colmar prend part à la création de la Décapole, fédération des dix villes impériales d’Alsace.

1360 Colmar est dotée par l’empereur Charles IV d’une nouvelle constitution qui consacre la victoire des bourgeois sur les nobles

1480 Construction du bâtiment actuel de l’Ancienne Douane ou Koïfhus.

1536 La Guerre des Paysans créée des troubles à Colmar où apparaissent les premiers sympathisants de la Réforme.

1575 Introduction tardive de la Réforme à Colmar.

1635 Traité de Rueil plaçant Colmar sous la protection du Roi de France

1648 Traité de Munster en Westphalie : les Français quittent Colmar, dont l’immédiateté d’Empire est confirmée.

1679 Traité de Nimègue, Colmar devient une ville royale française.

1698 Installation du Conseil Souverain d’Alsace à Colmar, qui devient la capitale judiciaire de toute la province.

1753 Voltaire séjourne pendant treize mois à Colmar.

1773 Création de l’Académie militaire de Colmar par le poète et pédagogue Pfeffel.

1790 Colmar devient Chef-lieu du département du Haut-Rhin.

1800 Colmar devient siège de la préfecture et de la Cour d’Appel.

1854 L’épidémie de choléra fait de nombreuses victimes.

1871 Par le traité de Francfort, Colmar partage le sort de l’Alsace annexée à l’Empire allemand.

1918 Le 18 novembre, entrée dans la liesse, des troupes françaises à Colmar.

1945 Le 2 février, libération de la ville après les durs combats de la « Poche de Colmar ».

Chronologie réalisée d’après l’ouvrage « Colmar, Mémoire d’une ville » de Gabriel BRAEUNER
(Colmar, Jérome Do Bentzinger Editeur, 2000).